News

Seminar: Les voies des images. Massimo Leone, Marion Zilio; 15/10/21 Villa Arson

Visages, serendipité et intelligence artificielle
Massimo Leone – Università di Torino/University of Shanghai

L’intelligence artificielle appliquée aux images complexes relève d’un défi : conçue avant tout selon le modèle narratif de la trajectoire, elle peut facilement gagner n’importe quelle partie d’échecs avec un humain, mais elle est en difficulté en conduisant une voiture, du moins pour le moment. En effet, appliquer la logique déductive ou inductive à des systèmes extrêmement complexes peut donner lieu à des obstacles insurmontables. La sémiotique, qui hérite de la sagesse de la sérendipité orientale à travers le filtre de la philosophie moderne de Voltaire, Peirce, Eco, entre autres, peut jouer un rôle fondamental dans la refonte de l’intelligence artificielle contemporaine, qui devra nécessairement inclure une réflexion sur la sérendipité, et donc sur l’abduction, pour relever les défis de systèmes complexes et, notamment, de la « vision artificielle ». La conférence retracera l’histoire de la philosophie de la sérendipité, mettant en évidence l’importance qu’y joue un élément en particulier, le visage, à partir d’un portrait de femme adoré par l’écrivain anglais Horace Walpole — inventeur du mot « sérendipité » — jusqu’à aux visages perçus, lus, et interprétés par l’intelligence artificielle contemporaine.

Massimo Leone est ancien élève de l’École Normale Supérieure et de l’École de France à Rome, docteur de l’EPHE-Sorbonne, Professeur de Sémiotique, Sémiotique visuelle, Sémiotique de la Culture et Philosophie de la Communication auprès du Département de Philosophie de l’Université de Turin et Professeur à temps partiel de Sémiotique auprès du Département de Langue et Littérature Chinoises, Université de Shanghai, Chine. Auteur d’une quinzaine de volumes, éditeur d’une quarantaine d’ouvrages collectifs, auteur de près de cinq cent articles dans des revues scientifiques, professeur invité dans les cinq continents (Professeur invité à la Sorbonne, au Collegium de Lyon, au Centre d’Études Avancées de Paris-Seine). Bénéficiaire d’un financement ERC « Consolidator » (2019-2024)

Visage-Monde
Marion Zilio – Docteure en esthétique, critique d’art

Jamais le visage n’a été aussi représenté et solidement installé dans l’histoire de l’humanité ; jamais, simultanément, il n’a paru aussi menacé par le vide existentiel et la prédation algorithmique. Au sein de cet obscur écartèlement, le visage semble fonctionner contre lui-même en se consumant du dedans. Or, il n’est sans doute plus question de dedans ni même de dehors, mais de milieu, d’écologie ou de flux auxquels il s’agit de coller, de s’adapter, voire de suivre les modulations imperceptibles… Des masques aux selfies, de la physiognomonie à la reconnaissance faciale, l’histoire du visage est l’histoire d’une invention qui s’ignore. Objet de « réflexion », au double sens du terme, le visage demeure un moyen d’accéder, voire d’anticiper, les paradigmes d’une époque.

Marion Zilio est autrice, critique d’art et commissaire d’exposition indépendante.
Docteure en Esthétique, Sciences et Technologies des Arts, elle est l’autrice de Faceworld. Le visage au 21e siècle (PUF, 2018 ; Polity Press, 2020) ainsi que Le livre des larves. Comment nous sommes devenus nos proies (PUF, 2020). Elle enseigne actuellement à l’Université de Paris 8 dans l’UFR Art, Philosophie et Esthétique et a été professeure invitée à l’École Nationale Supérieure de Cinéma de Téhéran.

Seminar: Les voies des images. Barbara Meazzi, Serge Milan, Luca Acquarelli. 8/7/21 Villa Arson

8 Juillet – Villa Arson
17h-20h

Benedetta et la question de la réception du futurisme (1944-1977)
Barbara Meazzi – Université Côte d’Azur

La satire de l’avant-garde dans la presse nationale des années 1910 : la « farce salutaire » face au « délirium dangereux »
Serge Milan – Université Côte d’Azur

Du fascisme comme moderne machine de médiatisation à sa mémoire traumatique dans le présent : circulation, remédiation et remontage des images.
Luca Acquarelli – Université de Lille / EHESS

Remediating Distances: On-Line Presentation of Img Journal issue 03 18/2 h16:30

18/02/2021 h16:30
On line presentation of img journal – ISSUE03 REMEDIATING DISTANCES 
Edited by Matteo Treleani and Francesco Zucconi  
Discussant: ALESSANDRA CIRAFICI
PIER CESARE RIVOLTELLA 
Hosted by Alma Mater Studiorum Bologna University 
Join meeting here(active 18/02 from h16:15)
the meeting will be in Italian http://img-journal.unibo.it

Issue 03 of Img Journal “Remediating Distances” edited by Matteo Treleani and Francesco Zucconi is on-line: https://img-journal.unibo.it/issue/view/939
Contibutors: Bruno Bachimont; Francesco Casetti; Iain Chambers; Pietro Montani; Olga Moskatova; Nicola Perugini; Karen Pinkus, Claire Salles…

Cultural Studies in the Digital Age: SDSU Press, 2021 (Nericcio William, Aldama Frederick, Rafele Antonio, eds.)

What is Cultural Studies!? Oh, we know all about Stuart Hall and his landmark work and we are hip to the tune of Marshall Blonsky, Marshall McLuhan, Susan Sontag, Henry Louis Gates Jr., and John Berger. But what will Cultural Studies look like after AI, after COVID, after the next new wave of next-generation developments in computer science. One might think: “The algorithms will write future essays.” But that means tenure for algorithms? Surely not! In our newest book, Cultural Studies in the Digital Age, you will find essays on Disney, video games, fashion photography, and more—the traditional fodder of cultural studies; but you will also find deep meditations on memes, Instagram, social media, the border, Mexico, and more. Sit back and get ready to read some of the more provocative musings on both sides of the Atlantic by up-and-coming stars of Ethnic Studies, Literature, Linguistics, and more. Contributors include: Frederick Aldama, Brian Frastaci, Federico Tarquini, Antonio Rafele, Tito Vagni, Gwendolyn Kurtz, Kristal Bivona, Luca Acquarelli, William Nericcio, Katie Waltman, Massimo Cerulo, Lorenzo Bruni, Alberto Abruzzese, Jennifer Carter, Ralph Clare, Nello Barile, Katlin Marisol Sweeney, Bonnie Opliger, Matteo Treleani, Vanni Codeluppi, Guerino Bovalino, Agnese Pastorino, Carlos Kelly, and Antonio Rafele.

https://hype.sdsu.edu/

Offre de contrat doctoral 2021

Sujet : Les enjeux des médiations dans la circulation des images du passé de l’Union Européenne

Lieu : Laboratoire Sic.Lab, EUR CREATES, Université Côte d’Azur, 86 bd Edouard Herriot – 06200 Nice

École doctorale : Société, Humanités, Arts et Lettres.

Durée du contrat : 36 mois.

Début de la thèse : février/mars 2021

Mots clés

Media studies, digital studies, informatique, visual studies, Télévision, Web, Europe, image, audiovisuel, archives, humanités numériques, documents, sémiotique, bases de données

Contexte

Le contrat doctoral s’inscrit dans le projet Crossing Borders Archives. Les migrations des images du passé de l’Union Européenne, financé par l’ANR (2021-2024) en collaboration avec l’Institut national de l’audiovisuel, Rai Teche, Mediaset, l’Université du Luxembourg et l’Université Catholique de Milan.

Objectifs de la thèse

L’objectif général de la thèse est la compréhension des logiques d’autorité régissant la circulation des archives audiovisuelles dans l’espace médiatique (Web et télévision). Quelles archives sont réutilisées par les médias afin de raconter la construction de l’Union Européenne ? Pourquoi certaines images circulent davantage ? Comment émergent des figures symboliques ? Afin de comprendre les logiques circulatoires des souvenirs visuels de l’Europe, le premier objectif de la thèse est la constitution d’un corpus d’archives audiovisuelles. À l’issue des collectes, du tri et de l’homogénéisation des résultats, des analyses s’appuyant sur des méthodes numériques vont devoir porter vers une véritable mise à jour des théories des médias et de l’image au prisme des phénomènes répétitifs des archives. La thèse s’inscrit dans le domaine des media studies, dans un champ interdisciplinaire, où les méthodes de collecte et d’analyse des humanités numériques vont côtoyer les théories sémiotiques et esthétiques de l’image. Les objectifs de la thèse et les méthodes employées vont s’adapter selon le profil de/u la/e candidat/e.

Les activités de/u candidat/e seront également les suivantes :

– participer aux séminaires doctoraux du laboratoire ; – contribuer activement au projet de recherche ; – contribuer activement à la vie du laboratoire (publications ; organisation de rencontres scientifiques…) …

Méthodes

La/e candidat/e va donc collecter des données en utilisant comme modes de recherche la recherche textuelle dans des fonds d’archive internationaux (Ina, Rai Teche, archives du Web) et l’emploi de logiciels de détection vidéo. Les analyses des recontextualisations vont s’appuyer sur des études quantitatives à l’aide d’une plateforme de visualisation. Une enquête ethnographique sur les relations interprofessionnelles entre institutions, archives et médias va également être conduite afin de comprendre le rôle des médiations techniques et socio-professionnelles.

Contexte de la recherche

La/e doctorant/e sera accueilli/e au sein du laboratoire Sic.Lab, EUR CREATES, Université Côte d’Azur, à Nice. La collecte des données va s’effectuer principalement au centre de consultation de l’Ina, site BnF (espace recherche) à Paris.

Profil

  • Master 2 en Sciences de l’Information et de la Communication, Sciences du document, Sémiotique, Sociologie, Esthétique, Histoire, Humanités Numériques, Informatique.
  • Maîtrise du français ; excellent niveau d’anglais ; éventuellement la maîtrise d’une troisième langue européenne.
  • Excellent dossier académique.
  • Des expériences prouvées dans le domaine de la recherche dans des bases d’archive (Inathèque ou dépôt légal du Web) et dans l’usage de méthodes numériques pour les SHS sont demandées. Des expériences dans la réalisation d’observations ethnographiques seront considérées comme un atout supplémentaire. 

Candidature

Le dossier composé d’un CV et une lettre de motivation est à envoyer avant le 15 novembre 2020 à matteo.treleani@univ-cotedazur.fr (objet : Candidature CROBORA).

Audition des candidat/e/s en décembre.

Contact

Matteo TRELEANI – Coordinateur du projet CROBORA : matteo.treleani@univ-cotedazur.fr

Sic.Lab Méditerrannée, EUR CREATES, Université Côte d’Azur, 86 bd Edouard Herriot 06200 Nice

Offre de stage de Master

Sujet: Collecte d’archives audiovisuelles sur l’Intégration Européenne (web et tv)

Lieu: Laboratoire Sic.Lab, EUR CREATES, Université Côte d’Azur, 86 bd Edouard Herriot – 06200 Nice

Durée: 3 mois.

Début du stage: mars 2021

Stage indemnisé

Contexte

Le stage s’inscrit dans le projet Crossing Borders Archives. Les migrations des images du passé de l’Union Européenne, financé par l’ANR (2021-2024) porté par le Sic.Lab à l’Université Côte d’Azur en collaboration avec l’Institut national de l’audiovisuel, Rai Teche, Mediaset, l’Université du Luxembourg et l’Université Catholique de Milan.

Résumé du projet Crossing Borders Archives

CROBORA étudie la circulation des images d’archive dans l’espace médiatique. La numérisation facilite le flux des contenus à travers les pays et les contextes culturels et techniques. Ces médiations agissent comme frontières dans le mouvement migratoire des contenus: elles permettent la circulation mais elles imposent des recontextualisations. CROBORA va tracer et analyser les réusages des archives audiovisuelles à la télévision et sur le Web en se focalisant sur les contenus qui parlent de l’Intégration Européenne. L’objectif est de comprendre comment la circulation contribue au sens des images. Afin de comprendre leur force symbolique nous allons interroger l’importance des récurrences. Pourquoi certaines images circulent plus que d’autres? D’où viennent-elles? CROBORA va alors interroger les logiques d’autorité et de confiance dans la circulation des archives. Quelles médiations permettent, modifient et refaçonnent les trajectoires des images du passé ? La collecte va s’appuyer sur des outils de détection vidéo sur un terrain transnational en France et en Italie. L’analyse des récurrences et la généalogie des images vont s’appuyer sur des méthodes numériques de visualisation. Un Atlas des images symboliques utillisées pour raconter la construction de l’UE va permettre de développer des analyses comparatives visant à comprendre comment ces fragments audiovisuels sont refaçonnés selon différents contextes.

Missions du stage

La/e stagiaire va intégrer l’équipe du projet CROBORA. Les objectifs de/u la/e stagiaire seront les suivants :

  • L’appropriation des méthodes de recherche textuelle de l’Ina (dépôt légal de la télévision).
  • L’appropriation des méthodes de recherches employées pour arpenter le Dépôt légal du Web de l’Ina.
  • La rédaction d’un rapport de synthèse des recherches préliminaires qui ont déjà été réalisées.
  • La collecte des données audiovisuelles dans les fonds d’archive télévisuelles de l’Ina (postes de consultation de la BMVR de Nice et éventuellement Ina Med à Marseille). Ces données vont nourrir une base de données partagée.
  • La veille et le suivi de la communication officielle de l’Union Européenne sur le web (réseaux sociaux, sites internet) afin de trouver les réusages d’images d’archive.
  • La collecte des données audiovisuelles dans les fonds du DlWeb de l’Ina (postes de consultation de la BMVR de Nice et éventuellement Ina Med à Marseille). Ces données vont nourrir une base de données partagée.
  • La collecte pourra être focalisée sur un sujet spécifique.

Profil

  • Etudiant en Master 1 ou 2 en Sciences de l’Information et de la Communication, Sciences du document, Histoire, Humanités Numériques.
  • Maîtrise du français ; éventuellement la maîtrise d’une deuxième langue européenne.
  • Excellent niveau académique.

Candidature

Le dossier composé d’un CV et une lettre de motivation est à envoyer avant le 1er janvier 2021 à matteo.treleani@univ-cotedazur.fr (objet : Candidature CROBORA).

Contact

Matteo TRELEANI – Coordinateur du projet CROBORA : matteo.treleani@univ-cotedazur.fr

Sic.Lab Méditerrannée, EUR CREATES, Université Côte d’Azur, 86 bd Edouard Herriot 06200 Nice

http://www.anr-crobora.fr

Offre d’emploi: ingénieur de recherche

Sujet : Collecte et visualisations des données audiovisuelles sur l’Intégration Européenne

Lieu : Laboratoire Sic.Lab, EUR CREATES, Université́ Côte d’Azur, 86 bd Edouard Herriot – 06200 Nice

Durée : 12 mois. Prise de fonction: printemps 2021

Salaire : 2000 euros nets environ

Mots clés

Humanités numériques, archives audiovisuelles, archives du web, patrimoine, médias, image, mémoire, information et communication

Contexte

Dans le cadre du projet Crossing Borders Archives. Les migrations des images du passé de l’Union Européenne, financé par l’ANR (2021-2024), et porté par le laboratoire Sic.Lab Méditerranée en collaboration avec l’Institut national de l’audiovisuel, Rai Teche, Mediaset, l’Université du Luxembourg et l’Université Catholique de Milan, on recherche un ingénieur de recherche en humanités numériques.

Résumé

CROBORA étudie la circulation des images d’archive dans l’espace médiatique. La numérisation facilite le flux des contenus à travers les pays et les contextes culturels et techniques. Ces médiations agissent comme frontières dans le mouvement migratoire des contenus: elles permettent la circulation mais elles imposent des recontextualisations. CROBORA va tracer et analyser les réusages des archives audiovisuelles à la télévision et sur le Web en se focalisation sur les contenus qui parlent de l’Intégration Européenne. L’objectif est de comprendre comment la circulation contribue au sens des images. Afin de comprendre leur force symbolique nous allons interroger l’importance des récurrences. Pourquoi certaines images circulent plus que d’autres? D’où viennent-elles? CROBORA va alors interroger les logiques d’autorité et de confiance dans la circulation des archives. La collecte va s’appuyer sur des outils de détection vidéo sur un terrain transnational en France et en Italie. L’analyse des récurrences et la généalogie des images vont s’appuyer sur des méthodes numériques de visualisation. Un Atlas numérique des images symboliques utillisées pour raconter la construction de l’UE va permettre de développer des analyses comparatives visant à comprendre comment ces fragments audiovisuels sont refaçonnés selon différents contextes.

Tâches

Dans un premier temps, le chercheur participera à la collecte, au tri et à l’homogénéisation des données (les archives audiovisuelles utilisées pour raconter la construction de l’Union Européenne). En deuxième étape, il participera à la conceptualisation de la plateforme de visualisation. Plus précisément il va se focaliser sur 1. La collecte des données audiovisuelles en provenance du Web (web actuel et Dépôt légal du Web, Ina) ; 2. La création d’une base de données pour les documents télévisuels collectés à l’Ina, Rai Teche, Mediaset et dans les Médiathèques de la Commission et du Parlement Européens. 3. Ces données étant indexées différemment, il va mettre en place l’homogénéisation des métadonnées. La base de données et un « vocabulaire contrôlé » à partager entre les différentes institutions seront les livrables de la première partie du projet. Cela implique une veille pour identifier les vocabulaires existants dans les structures documentaires de l’Ina, de Rai Teche, de Mediaset.  4. Il va ensuite procéder à la conceptualisation de la plateforme de visualisation.

Le chercheur va intégrer l’équipe du projet CROBORA et du laboratoire Sic.Lab, au sein de l’Université Côte d’Azur dans la ville de Nice. Il sera mené à collaborer avec des partenaires internationaux pour la réalisation de ses tâches. Des missions sont prévues. La participation à des colloques internationaux et la rédaction d’au moins un article dans une revue internationale seront également envisagées.

Profil

Doctorat en sciences de l’information ou de la documentation, bibliothéconomie, humanités numériques.

Expériences prouvées dans les méthodes d’analyse quantitative, bases de données, archives audiovisuelles/du web, documents numériques, standards de métadonnées, langages du web sémantique (SKOS ; RDF…)

Maîtrise du français, excellent niveau d’anglais, une troisième langue européenne est un atout supplémentaire.

Candidature

Le dossier composé d’un CV, d’une lettre de motivation est à envoyer avant le 1er novembre 2020 à matteo.treleani@univ-cotedazur.fr (Objet : Candidature ingénieur CROBORA)

Audition des candidat(e)s en décembre.

Contact

Matteo TRELEANI – Coordinateur du projet

matteo.treleani@univ-cotedazur.fr

Sic.Lab Méditerrannée

EUR CREATES

Université Côte d’Azur

86 bd Edouard Herriot 06200 Nice